**Surligner le texte à partager sur Facebook, Twitter ou dans un courriel !

Quel est le but de l’étude TAKE-IT TOO ?

Afin de garder leur greffon en bonne santé, les récipiendaires d’une transplantation doivent prendre des médicaments tous les jours, et cela pour le reste de leur vie. Ceci peut sembler facile à faire, mais les médicaments pour être efficaces doivent être pris selon un horaire strict. Sauter des doses de médicaments peut rapidement mener à un rejet. Gérer la prise de médicaments dans l’horaire quotidien peut donc représenter un vrai défi pour les jeunes qui ont un horaire scolaire chargé, qui pratiquent des sports ou qui sont impliqués d’autres activités parascolaires. Prendre ses médicaments à l’heure, jour après jour, exige une planification, une bonne organisation, et du soutien.

TAKE-IT TOO est une nouvelle étude qui vise à adapter l’intervention de la promotion à l’observance qui fut un succès durant le projet TAKE-IT afin de pouvoir l’utiliser dans le « monde réel ». L’utilisation d’un pilulier électronique à doses multiples était au cœur de l’intervention proposée par l’étude TAKE-IT. Le pilulier servait non seulement à faire le suivi de l’observance, mais il assurait également une rétroaction et pouvait envoyer par SMS (textos) des rappels aux patients. Certains patients ont vraiment pris plaisir à utiliser le pilulier, mais plusieurs l’ont trouvé encombrant. Il était plutôt volumineux et n’offrait pas une grande mobilité. Ces nouvelles technologies ont le potentiel d’être utiles, mais se doivent d’être aussi pratiques. Un des principaux objectifs de l’étude TAKE-IT TOO est de concevoir un nouveau pilulier électronique conçu spécifiquement pour répondre aux besoins des jeunes gens actifs. Afin de créer le meilleur pilulier, il est primordial d’impliquer les jeunes qui l’utiliseront, et c’est pourquoi l’étude TAKE-IT TOO va travailler de concert avec les jeunes récipiendaires d’une transplantation rénale afin de concevoir un appareil qui répondra à leurs besoins.

Mais la technologie doit également répondre aux besoins des professionnels de la santé qui veillent à garder en bonne santé les patients transplantés. Tous ces professionnels, qu’ils travaillent en soins infirmiers, ou comme médecins, pharmaciens, travailleurs sociaux, ou autre devraient pouvoir facilement accéder aux données de l’observance au traitement de leurs patients. Ces informations sont utiles pour décider si les patients ont besoin d’un soutien accru, et plus précisément de quel type de soutien ils pourraient avoir besoin. Pour s’assurer qu’un tel système de gestion répond aux exigences des professionnels de la santé, il importe d’avoir leur avis. Nous espérons que les professionnels de la santé vont collaborer à la nouvelle étude afin de créer un système de gestion, de suivi et de compte-rendu qui répondra adéquatement à leurs besoins.

"Établir une excellente observance au traitement chez les jeunes requiert une approche à plusieurs volets secondée par un système de soutien efficace. L’étude TAKE-IT TOO va s’assurer que les outils disponibles afin d’encourager une excellente observance vont répondre aux besoins exprimés par les jeunes."

Docteure Bethany J. Foster